Le groupe

Select album to play

 

 

PREAMBULE

[ p r e ɑ̃ b y l ]

Ça se met en écoute et puis tu laisses couler. Ça file sous ton nez le temps d’un souffle. Ça se répand comme une rumeur, loin des qu’en dira-t-on. Ça fuse sous le vent de l’intuition. Ça laisse courir le désenchantement sur les ondes hertziennes, la terre s’en fout, elle tourne connectée. Alors ça laisse des séquelles du vers jadis, pendant qu’un astronef s’élève et traverse la voûte, comme un coup de feu chronophage. C’est sans doute pas cannibale mais ça te bouffe les entrailles, anthropophage peut-être, pas tendre pour une chair. On dirait que c’est cuit, mais c’est pas réchauffé, c’est pas cru non plus; c’est atypique. Les trainées d’homme n’ont pas fait d’étoiles; ça s’est d’ailleurs lassé des républiques. Un spleen contemporain dévore ton prochain. Ça met des coups de micro sur des morceaux de quotidien. Ça traverse les villes en solitaire, le trottoir crevé d’images enchevêtrées. Ça se laisse déguster, un peu amer, après l’asphalte et les boulons. Ça traverse la croûte terrestre en se demandant ce qu’on peut bien y fiche. Pour s’apaiser, les soleils s’étirent et ça souffle la discorde. Ça traîne les syllabes comme un labour désabusé. Ça creuse les sillons cratères. Et puis ça s’accroche aux mots comme une queue de comète et ça berce de douces tempêtes. Ça se finit sans s’en apercevoir. Tête en l’air on trainasse dans la vase. Ça donne envie de r’aller voir. Alors ça se met en écoute et puis tu laisses coule

Rendre sourd, ouvrir un peu plus l’espace Antoine Rubin

 

Musique

[myzik]

Le style musical de République atypique étend ses rameaux au rythme d’un mélange fusionnel entre ses prises de becs hip hop et poétiques et ses arrangements jazz/trip-hop. Pourtant difficile à contenir dans le terme «jazz » ou dans le terme « Hip Hop », car chaque titre déploie sa propre atmosphère, les compositions sont avant tout dépendantes d’une volonté de partage – des musiciens aux auditeurs bien sûr, mais aussi des musiciens entre eux – et d’un mouvement qui cherche l’émotion plus que la structure.

Habemus Papam, dernier album daté d’avril 2014, naissait déjà en partie de ce désir d’aller chercher plus loin sur la route, la rencontre du jazz chez le hip hop. Le nouvel EP de trois titres a suivi cette direction et propose un mélange stratosphérique de styles à l’identité pourtant homogène et dotés d’une grande force narrative. Ayant dans les bagages une résidence au Glaucal et une belle saison de live en Suisse Romande (Estival Open Air, Parabôle Festival, Sas, Bikini Test, L’Usine, Théatre de la Poudrière…) le set d’Habemus Papam se complète solidement grâce au trajet collectif parcouru qui tient pour aboutissement musical la sortie de cet EP.

Principaux événements

2007 – création du collectif musical
2012 – sortie du 1er album : Hygiène Buccale
2014 – sortie du 2ème album: Habemus Papam
2015 – sortie du EP: Pamphlet
2016-2017: Création de l’OpéRap – Les machinistes du fantasmes
2018 : Première de l’Opérap – les machinistes du fantasmes au Temple Allemand à la Chaux-de-Fonds en co-production avec le Centre de culture ABC

Principaux concerts

Estival Open Air, Parabôle Festival, Sas, Bikini Test, Case à Chocs, L’Usine, Théâtre de la Poudrière

 

PRESSE

[pʀεs ]

Vigousse

Février 2015

C’est intelligent, créatif et audacieux, ça a du style et de la classe, c’est à la fois groovy et exigeant, à croire que ce groupe n’a pas de limites.” 

L’ArtPigiste

Avril 2014

Deuxième album du groupe originaire des Montagnes neuchâteloises, « Habemus Papam » est ce genre d’album qui plaît aux amoureux d’un rap mélodieux et festif qui n’a pas peur de puiser dans un large répertoire jazz, rock et trip-hop. À moins que ça ne soit le contraire, voir l’inverse… Mais finalement pourquoi vouloir toujours chercher à classer la musique dans des cases bien trop petites et confortables, surtout pour des musiciens tels que ceux de République Atypique. Car si l’on peut facilement entendre leurs références, on peut tout aussi facilement écouter leur style qui se dégage de ces 10 titres, un style parfaitement taillé pour la scène, mais dont l’énergie demeure, même en studio. À découvrir sans plus attendre

Grrif

Avril 2014

Cette marée de musiciens plus givrés les uns que les autres sort son 2e album: Habemus Papam! Ils ont l’esprit un peu flou, mais ils sont aussi remplis d’influences hip-hop, rock, jazz, funk, avec un style et une énergie qui n’appartient qu’à eux. République Atypique présente son 2e disque, Habemus Papam, enregistré en live, avec un caractère plus posé (qui l’eût cru!) que le premier album du groupe

L’Impartial

Avril 2014

Après avoir démontré leur excellente « Hygiène Buccale » dans un premier album, les huit musiciens de République Atypique récidivent avec un deuxième opus, « habemus Papam». Avec «Habemus Papam», République atypique réussit parfaitement à s’affranchir de toutes les étiquettes. Pour être bref, l’alliance de jazz et de rap placerait un peu rapidement les neuf musiciens chaux-de-fonniers dans le bac trip-hop, un style suffisamment nébuleux pour leur permettre encore de nouvelles    nouvelles expérimentations

L’Impartial

Juin 2014

Le CD papal de République Atypique béni par François

EFFECTIF

[efεktif]

Hugo Beretta – MC
Thomas Richard – MC
Mathieu Palomo – MC
Mathieu Voisard – Flûte
Paul Butscher – Trompette
Till Ostendarp – Trombone
Emilio Vidal – Guitare
Can Unal – Clavier
Chadi Messmer – Basse
Félix Fivaz – Batterie

Ghislain Butscher – Technique son

 

 
 
previous next
X